Compte rendu de l’assemblée générale du 7 décembre 2017


Télécharger le fichier .pdf

COMPTE RENDU L’ASSEMBLEE GENERALE

Jeudi 7 décembre 2017

L’assemblée générale de l’IPM  s’est tenue à l’Assemblée Nationale le 7 décembre 2017 en prologue du colloque consacré à « Pierre  Mauroy et la passion du Parti socialiste »

Thauvin, co-président, à l’invitation de B. Derosier, son alter ego, a présenté le rapport d’activités de l’année écoulée en rappelant les grands axes déterminés lors de la précédente AG : le site internet ; les publications ; les manifestations ; une bourse universitaire ; les numérisations.

 

  1. le site : l’arborescence a été totalement revue, par son concepteur pour, permettre une circulation plus aisée des utilisateurs et une veille a été organisée pour suivre plus régulièrement l’animation de cette vitrine de notre association qui, en même temps, doit en être un lieu d’échanges. Rappelons que ce site est ouvert à toute contribution écrite ou iconographique pour laisser une trace de notre compagnonnage avec notre mentor.

 

  1. les publications: les actes du colloque 2016 « Pierre Mauroy et la passion de l’Europe » sont disponibles dès aujourd’hui à l’entrée de cette salle de réunion ; ils le seront également incessamment sur le site, en version téléchargeable. Par ailleurs les actes des colloques universitaires qui se sont tenus à Lille en octobre 2015(Pierre Mauroy, passeur d’avenir) et en octobre 2016 (Pierre Mauroy et la culture) seront publiés durant le premier semestre 2018, l’Institut s’étant engagé à soutenir ces initiatives.

Par ailleurs la réalisation d’un livre souvenir, riche en photos inédites de Pierre               Mauroy avance bien ; le contact avec un éditeur intéressé a eu lieu et nous sommes entrés dans la phase opérationnelle ; mais c’est un travail long et difficile et nous en prévoyons la sortie en septembre 2018 et non en juin comme nous l’espérions.

 

  1. les manifestations : Outre le désormais traditionnel dépôt de gerbes sur la tombe de Pierre Mauroy à Lille le 7 juin par les membres du conseil d’administration,, rejoints par des amis lillois  de l’institut deux colloques ont mobilisé nos énergies ;celui de Lille  en Octobre à l’initiative de l’Université (voir plus haut) à laquelle nous avons été étroitement associés dans l’élaboration du programme et le choix des intervenants politiques, et le colloque (Pierre Mauroy et le PS) qui suivra notre  assemblée et pour lequel de nombreux  participants se sont inscrits.

A signaler également l’inauguration d’une rue Pierre Mauroy à Lille (ex rue de Paris) le 1er décembre, manifestation à laquelle l’institut a été invité et bien représenté ;

 

  1. Bourse universitaire ; le conseil d’orientation scientifique, dont nous avions décidé la mise en place l’année dernière s’est réuni en novembre. sous la présidence de B Derosier .Rappelons que l’idée était de constituer un jury pour l’attribution d’une bourse à un étudiant menant un travail universitaire sur l’action de Pierre Mauroy.  A l’issue des délibérations de ce comité, en raison de la complexité pour atteindre l’objectif initial, il a été proposé plutôt de remettre un prix annuel récompensant un mémoire d’étudiant de deuxième ou troisième cycle à l’instar de ce qui se fait à l’Institut François Mitterrand ou à la Fondation Jean-Jaurès. Cette proposition a été validée par le conseil d’administration.

 

  1. Numérisation ; en liaison avec le département Histoire de la fjj, Nous avons poursuivi la numérisation de documents et photos pour alimenter le site. Nous envisageons également de nouer un partenariat avec le service des archives de Matignon pour avoir accès aux nombreuses photos réalisées lors de la primature de P Mauroy et au besoin de contribuer à leur numérisation ; projet pour lequel nous solliciterons une subvention auprès du premier ministre.

Suite à cet exposé deux questions ont été posées :

  • les relations avec la fondation Jean Jaurès

la fondation héberge l’institut ; elle nous apporte un soutien logistique très important notamment pour tout ce qui concerne la gestion courante et dans notre travail de mémoire, une contribution essentielle grâce au responsable du département Histoire (archives, numérisation)

  • Il a été suggéré de consacrer l’une de nos manifestations à l’engagement syndical et dans l’éducation populaire de Pierre Mauroy. Cette proposition a été accueillie favorablement et sa faisabilité sera examinée par le prochain conseil.

Mis aux voix, le rapport a été adopté à l’unanimité des présents

Rapport financier

La trésorière, J Durban, a présenté les comptes de l’association : à la fin de l’année dernière le solde de nos avoirs se montait à 38200 euros ; Il est à la date du 1er décembre de 66766 euros (66315 en banque 401, en caisse) ;

Cette situation est due à la perception d’une subvention de 41000  euros obtenue par la réserve parlementaire pour financer les projets évoqués plus haut. La réalisation de ceux ci s’étale sur plusieurs exercices (en 2018 et 2019). C’est pourquoi il ne convient pas d’être trop euphoriques au regard de notre solde bancaire car le paiement des actions engagées dès cette année, interviendra dans le courant de l’année prochaine. Et ce d’autant plus que la suppression de la réserve parlementaire doit nous obliger à trouver d’autres sources de financement : les institutions, les collectivités territoriales ?

Les cotisations sont mieux rentrées cette année sans toutefois atteindre un niveau totalement satisfaisant

A noter le soutien logistique,  déjà évoqué, de la fondation Jean Jaurès que l’on peut estimer à un peu plus de 2000 euros .c’est la seule institution qui nous aide financièrement

Les dépenses sont très contenues : 2000 euros pour les dépenses de fonctionnement et de représentation ; un peu plus de 3000 euros à ce jour, pour le financement des activités.

Mis aux voix le rapport de la trésorière est adopté à l’unanimité des présents.

L’assemblée a procédé au vote  des membres du conseil d’administration  pour lequel aucune nouvelle candidature n’avait été enregistrée, et a donc reconduit l’équipe sortante

Plus rien n’étant à l’ordre du jour la séance est levée à 16h

 

Michel Thauvin
Co-président