Compte rendu du Conseil d’administration du 6 décembre 2018


L’assemblée générale est ouverte à 15 h par Bernard Derosier, coprésident, en présence de 91 adhérents de l’association.
Michel Thauvin, coprésident, présente le rapport d’activités de l’année 2018 en exécution des projets arrêtés lors de la précédente assemblée générale.

Trois projets majeurs ont structuré notre action, cette année

1) le projet de numérisation des archives photographiques et les discours de Pierre Mauroy, à Matignon, de 1981 à 1984. Une convention a été signée avec les Archives nationales et la Fondation Jean Jaurès pour la réalisation et l’exploitation de ces archives qui seront mises à la disposition du public sur les sites de chacun des partenaires. Ce travail qui se poursuivra une grande partie de l’année prochaine est coordonné par Thierry Merel, membre du conseil d’administration et directeur du département Histoire et Mémoire de la FJJ.
Une grande partie de la subvention que nous avons obtenue du Premier ministre (25 000 euros) est consacrée à ce projet.

2) Le livre souvenir consacré à Pierre Mauroy ; initialement, nous avions prévu de le sortir à l’occasion de notre réunion d’aujourd’hui. Mais l’ampleur de la tâche, assumée par Lyne Cohen-Solal et Ghislaine Toutain, et le nouvel accès aux archives photographiques de Matignon nous ont conduits à en surseoir à la parution que nous prévoyons désormais en mai-juin 2019. Rappelons que cet ouvrage de 174 pages sera composé essentiellement de photos pour la plupart inédites, qui sera vendu non seulement par notre association, mais aussi dans le réseau de l’éditeur au prix de 25 euros. Une photo de la couverture de ce livre et un bulletin de souscription vous seront adressés prochainement pour recueillir vos commandes.

3) Nous avions décidé l’année dernière de l’octroi d’une bourse (3000 euros) pour soutenir un travail universitaire consacré à la vie et à l’oeuvre de Pierre Mauroy. La date de clôture des candidatures étant le 31 décembre de cette année. C’est donc à la fin janvier ou au début du mois de février que le comité scientifique se réunira pour choisir parmi tous les projets reçus.

Le conseil d’administration, rejoint par de nombreux amis lillois, s’est recueilli, comme à l’accoutumée sur la tombe de Pierre Mauroy, le 7 juin et y a déposé au nom de l’association une gerbe de roses au nom de l’institut.

B Derosier a animé une soirée à Cambrai sur le thème Pierre Mauroy et l’Europe. Lors des questions diverses ont été évoqués, le problème de l’élargissement de l’audience de l’institut, la possibilité de s’exprimer dans la presse par le biais de tribunes et le projet de réaliser, avec le concours de l’Hôtel de la Monnaie une médaille frappée à l’effigie de l’ancien premier ministre. Les
questions d’opportunité et de faisabilité ont été renvoyées vers le conseil d’administration qui se réunira courant janvier

B Derosier met aux voix le rapport d’activités qui est adopté à l’unanimité.

Jocelyne Durban, la trésorière présente la situation financière de l’association :
À la date du 2 décembre nous disposions en banque d’un solde positif de 72 900 euros et en caisse de 570 euros, soit un total de 73 480 euros.
Compte tenu de la perception de la subvention du Premier ministre de 25 000 euros reçue à la mi-novembre
Les cotisations, deuxième ressource de l’association ne rentrent pas de manière satisfaisante (seulement le quart des inscrits) alors qu’elles sont indispensables pour pouvoir prétendre à des subventions. La trésorière lance donc un appel solennel pour que les retardataires se mettent à jour rapidement.
Il faut aussi mentionner le soutien logistique très important de la fondation Jean- Jaurès qui fait plus que nous héberger.

Les dépenses à la date du 2 décembre se montent à 12 534 euros qui se répartissent

  • Colloques 4350 €
  • Publications 2508 €
  • Numérisation 2281 €
  • Missions déplacements 1823 €
  • Webmaster 910 €
  • Commémorations 594 €
  • Frais de tenue de compte bancaire 68 €

Toutefois nous devons prévoir d’ici la fin de l’année au paiement des activités en cours, soit 15 000 euros pour la numérisation et 5000 euros pour le colloque 2018

Nous devons également avoir présent à l’esprit que nous devons garder au minimum en réserve, une année de fonctionnement et d’activités.

La trésorière propose également, compte tenu de la complexité des dossiers financiers à fournir aux administrations donatrices de s’adjoindre les compétences d’un commissaire aux comptes. Elle suggère la nomination, avec l’aval du conseil, notre ami R Krakovitch qui a toutes les qualités nécessaires.

Après un bref débat sur la modicité des cotisations, il est décidé de ne pas augmenter celles-ci l’année prochaine et de solliciter le soutien des personnes morales, membres de l’association.

B Derosier met aux voix le rapport financier qui est adopté à l’unanimité ainsi que la nomination de R Krakovitch comme commissaire aux comptes.

Plus rien n’étant à l’ordre du jour la séance est levée à 16 h pour faire place au colloque Pierre Mauroy et la passion de la vie associative et syndicale

Michel Thauvin

Télécharger le fichier .pdf