Pierre Mauroy ou la passion de L’Europe : colloque du 1er décembre 2016


Pierre Mauroy ou la passion de L’Europe

Rencontre du 1er décembre 2016

Salle Colbert

Assemblée Nationale

 

Après le succès rencontré par les deux premières rencontres organisées par l’association le 11 décembre 2014 sur le thème « Pierre Mauroy ou la passion de la vie » et le 17 décembre 2015 sur le thème « Pierre Mauroy ou la passion de la décentralisation »*, le conseil d’administration de l’association du 14 avril dernier a décidé de tenir une troisième rencontre à l’Assemblée nationale le 1er décembre 2016.

Le thème retenu porte sur la conception que se faisait Pierre Mauroy de l’Union européenne et de l’action qu’il a conduite  au sein du PS, en tant que chef du gouvernement et après pour la mettre en œuvre**. Le choix de ce thème s’inscrit dans l’actualité européenne, marquée notamment par la crise grecque, la question des réfugiés et par le référendum britannique sur le « brexit » du 23 juin 2016. De façon générale, on constate dans toute l’Union européenne un recul de l’adhésion à l’idée même de la construction européenne, un repli nationaliste avec la montée des partis eurosceptiques et populistes (cf. dernière en date l’élection présidentielle en Autriche).

La troisième rencontre de l’association

La première rencontre s’était attachée à rappeler qui était l’homme Pierre Mauroy en évoquant notamment ce qui l’avait façonné dans ses jeunes années et sa vision du socialisme, de la France, de l’Europe et du monde, en un mot sa conception de la vie et de celle des autres.

Les rencontres suivantes vont préciser l’action de Pierre Mauroy dans des domaines qu’il a particulièrement marqués de son empreinte. Il en est ainsi de la question de la décentralisation et de l’organisation territoriale française qui a fait l’objet de la deuxième rencontre l’an dernier.

 

* Assemblée nationale, 14 décembre 2014. Les Actes de cette première rencontre sont consultables sur le site de l’association (lesamisdepierremauroy.com). Ceux de la seconde rencontre le seront prochainement.

**Comme l’an dernier, cette rencontre s’organisera autour d’une seule table ronde, de 16h à 19h00.

Un pot sera offert par le questeur Bernard Roman à l’issue de la rencontre.

Il en est ainsi de la question européenne qui sera au cœur de la troisième rencontre en décembre prochain. Militant de toujours de la construction européenne, Pierre Mauroy, au Parti socialiste comme au gouvernement, s’est toujours efforcé de promouvoir l’idée européenne. Cette rencontre sera l’occasion de rappeler, avec celles et ceux qui y ont participé, la vision qu’il avait de la construction européenne et l’action qu’il a conduite, convaincu que l’Europe était l’avenir de la France. Quelques mois après ce qu’on a appelé « le tournant de la rigueur » et le choix de maintenir le franc dans le système monétaire européen, Pierre Mauroy devait affirmer que « l’Europe devait continuer de se construire sous peine de se détruire. S’arrêter, c’est reculer…. Nous voulons construire l’Europe parce que nous voulons un monde plus solidaire, c’est-à-dire un monde de paix. Tel a toujours été le sens de notre combat depuis un siècle »*. Des mots lourds de sens à méditer dans le difficile contexte européen et international d’aujourd’hui. 

*Discours de Bourg-en-Bresse prononcé par Pierre Mauroy le 29 octobre 1983 devant le congrès du PS ; publié dans « A gauche », par Pierre Mauroy, mars 1985,445 pages

Pierre Mauroy ou la passion de l’Europe, programme 

16h-16h15: Accueil

Michel Thauvin, co-président de l’association

 

16h15-18h30: l’Union européenne selon PM

Modératrice : Françoise Fressoz, journaliste

 

Introduction générale:

La genèse de la démarche décentralisatrice de Pierre Mauroy

par Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères

 

Débat avec :

Catherine Lalumière, ancienne ministre des Affaires européennes,

Jean Peyrelvade, ancien directeur adjoint du cabinet de Pierre Mauroy

Massimo d’Alema, président de la fondation européenne d’études progressistes (FEPS), ancien président du Conseil italien

Veronika Isenberg, ancienne secrétaire internationale du SPD

 

Débat avec la salle

 

18h45-19h: Conclusion

Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques et financières, à la fiscalité et à l’Union douanière